Appelez-nous : 05 56 91 18 29 - de 8h à 21h du Lundi au Dimanche

Laurent spécialiste dans l’extermination des Puces

7j/7 de 8h à 21h du Lundi au Dimanche

ENTREPRISE AGRÉÉE CERTIPHYTO (CERTIFICAT INDIVIDUEL PROFESSIONNEL PRODUITS PHYTOPHARMACEUTIQUES) – G.G.F. Société Éco-responsable

G.G.F continue plus que jamais à intervenir pendant cette période de crise et de confinement pour votre désinsectisation. Les gestes barrières seront respectés selon les directives en vigueur et pour le bien de tous !

Les Puces

Se débarrasser de Puces n’est pas chose aisée! En outre, les techniques varient en fonction du type de logement dans lequel vous vivez. Elles sont différentes si vous habitez dans une maison ou dans un appartement. Faire appel à G.G.F est la solution la plus adaptée.

Chez Gironde Guêpes Frelons, expert de la désinsectisation, je vous propose un traitement adapté contre les Puces et je l’adapte selon votre logement.

Il est important de savoir que nous sommes une entreprise familiale et que Désirée est à votre écoute au 05.56.91.18.29  à toutes heures de la journée afin d’établir un diagnostic sur les puces, l’urgence, le tarif ainsi que la programmation de l’intervention qui peut être faite le jour même ou au plus tard le lendemain.

Désirée se chargera de moduler l’agenda voir même déplacer certains rendez vous selon le degré d’urgence et ma localisation.

Qui est la Puce ?

La Puce

Nom latin : Ctenocephalides felis
Ordre : Siphonaptères
Famille : Pulicidés
Taille : 2 à 8 mm
Lieu : tous habitats
Période : toute l’année

Comment vous en débarrasser ?

Vous retrouverez sur internet de nombreuses astuces de grand-mère pour vous débarrasser des puces. Dans les cas d’infestations majeures à l’intérieur de votre maison, il est recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée comme G.G.F (Gironde Guêpes Frelons). Je vous proposerai des solutions immédiates et adaptées.

Repérer une infestation de puces

Il est probable que les puces trouvent refuge dans votre habitat. Pourtant, ce genre de bestioles peut causer de sérieux dégâts si vous ne réagissez pas à temps. Dans cet article, vous retrouverez tout ce que vous avez besoin de savoir sur l’infestation de puces dans la maison.

Ce qu’il faut savoir sur la puce

Il existe divers types de puces qui proviennent de divers animaux (chats, chiens, oiseaux, rats,). La puce du chat Nom scientifique ( Ctenocephalides felis), est l’espèce la plus commune dans nos maisons. Votre animal domestique porte certainement des puces sans que vous vous en aperceviez.
La puce est un insecte sans aile (aptère), qui vit sur un hôte (animal, homme), et se nourrit de son sang. Après l’avoir sucé, la puce irrite la peau en laissant une rougeur  en son centre, un point rouge foncé. Elle parasite principalement les chats et les chiens. Mais en l’absence de ses hôtes préférés, elle s’accommode sans difficultés d’autres hôtes, vous par exemple. Il faut s’en méfier car c’est un vecteur de maladie (typhus, ténia, allergies, …) Chez le lapin, par exemple, c’est elle qui transmet la myxomatose.

  • Généralités sur la puce

    Généralités sur la puce

    Sa première description date des années 1400 avant J.C. ! Les 2000 espèces connues appartiennent à l’ordre des siphonaptères.
    La puce, mesurant quelques millimètres de long, peut être considérée, grâce à ses pattes postérieures robustes, comme la championne du saut aussi bien en longueur (40 cm) qu’en hauteur (20cm).
    Ses pattes, avec présence d’épines groupées par séries, lui permettent de s’accrocher fermement à son hôte.
    Son corps, comprimé de chaque côté, lui permet de se mouvoir aisément entre les poils ou la fourrure de son hôte. N’aimant pas la lumière, elle vit principalement au plus profond de la fourrure.
    C’est un ectoparasite (elle vit sur la surface corporelle d’un être vivant), qui suce le sang de mammifères ou d’oiseaux.
    Elle aime des températures entre 18 et 27 ° C et un taux d’humidité de l’ordre de 70 %.
    Les conditions idéales pour son développement sont donc plutôt dans les périodes chaudes et humides comme le printemps ou l’automne.
    La puce meurt lorsque vous l’exposer pendant une heure à une température > à 39°C.
    La puce adulte peut vivre de 6 à 12 mois et la larve peut survivre jusqu’à 2 mois sans nourriture.

    Son appareil buccal est formé de 3 stylets : le médian, creux, qui permet l’aspiration du sang, tandis que les 2 autres permettent d’injecter la salive (anti-coagulante).
    L’irritation est causée par la réaction du système immunitaire de l’hôte aux substances présentes dans les sécrétions salivaires de la puce.

Comment repérer les Puces dans la maison ?

Sachez que l’infiltration d’une puce dans la maison peut entraîner une infestation de toute la maison. En effet, une puce femelle peut pondre suffisamment d’œufs pour causer un véritable problème.

Pour vous permettre de découvrir si votre appartement est infesté de puces, il existe une petite technique. Tout d’abord, il faudra étendre une serviette blanche au milieu de la pièce. Ensuite, installez une petite lampe de table au centre de la serviette avec un petit bol d’eau et laissez la lumière allumée toute la nuit. Pour savoir si  vous êtes infesté de puces, vous verrez des petites puces sur l’eau le lendemain matin.

Vous devez également être attentif aux faits et gestes de votre animal de compagnie. S’il se lèche davantage, se gratte, se mordille ou se mord, vous devez vous inquiéter. Ce sont des signes indicateurs de la présence de puces. Afin d’être assuré qu’il s’agit bien de puces et non de tiques, vous devrez examiner le pelage de votre animal.

Il est aussi conseillé d’examiner votre literie, vos tapis, vos couvertures (surtout si vous dormez avec votre animal domestique).

soyez vigilant !

  • Si l’animal se gratte anormalement et perd ses poils,
  • Si les séances de peignage révèlent une augmentation de la population de puces,
  • Si leurs excréments, fine poussière noire sur la peau, sont visibles et abondantes lorsqu’on écarte les poils,
  • Si les puces s’attaquent de plus en plus aux personnes habitant la maison,
  • Si votre chat ou chien circule régulièrement à l’extérieur de l’habitation pendant les périodes propices (chaleur, humidité).

Comment la Puce repère t’elle son hôte pour se nourrir ?

Les puces repèrent leurs hôtes grâce à un système de reconnaissance très spécialisé, appelé chémorécepteurs, localisés sur les antennes. Ces chémorécepteurs sont sensibles à différents paramètres :
– Olfaction
– Perception de la chaleur
– Rayonnement infrarouge

– Vision de jour/nuit
– Chimio-olfactive (perception de molécules spécifiques et odeurs)
– Vibrations

Les cycles de développement de la Puce

La puce possède quatre cycles de développement : œuf, larve, nymphe et adulte.
La durée du cycle biologique dépend de l’espèce, de la température, de l’humidité et de l’accès à la nourriture.
Si toutes les conditions favorables sont réunies, une puce parvient au stade d’adulte en deux à trois semaines. Dans le cas contraire, son développement peut prendre plusieurs mois.

  • Le stade d’œuf

    Le stade d’œuf

    Après chaque repas sanguin, la puce femelle pond de quatre à huit œufs ronds, mesurant environ 0,5 mm, à coque lisse, de couleur blanchâtre et de texture collante.
    Les œufs pondus sur l’animal n’y restent d’ailleurs pas et tombent lorsqu’il se gratte.
    Les endroits souvent fréquentés par le chien (ou le chat) sont très riches en œufs ! Dans des conditions optimales, la femelle peut pondre jusqu’à 25 œufs par jour.
    Elle en pondra environ 800 durant sa vie.

  • Le stade de larve

    Le stade de larve

    Le stade larve
    Après 2 à 12 jours, naît une larve (vermiforme, blanche et poilue de 1 à 5 mm de long), là où l’œuf est tombé.
    Cette larve est mobile. Comme elle craint la lumière, elle se réfugie dans des endroits de préférence sombres. Elle est également sensible aux variations d’humidité et de température.
    L’état larvaire dure de 1 à 3 semaines, si les conditions sont favorables (18° à 27° et 70% d’humidité relative).
    La larve est détricole, ce qui signifie qu’elle se nourrit d’excréments de puces adultes et de débris de matières fécales animales.
    La larve peut survivre jusqu’à deux cents jours dans des conditions défavorables et se déplacer sur des distances allant jusqu’à 30 cm par minute. La larve s’enroule autour de l’objet le plus proche, souvent les fibres d’un tapis, ce qui lui évite d’être victime de l’aspirateur. La larve tisse ensuite un cocon et se nymphose.

  • Le stade de Nymphe à l’adulte

    Le stade de Nymphe à l’adulte

    Dans son cocon, la larve est protégée de toutes les agressions extérieures : chaleur, dessiccation, … Elle peut ainsi survivre plusieurs mois sans se nourrir.
    Normalement, la nymphe évolue en 1 à 2 semaines mais cet état peut se prolonger jusqu’à 1 an si les conditions sont favorables.
    Dès que la chrysalide décèle la présence d’un hôte (animal ou humain) par des vibrations, de la chaleur ou une concentration plus élevée en gaz carbonique (ce qui se produit lors du passage d’un chat, d’un chien… ou d’un homme), elle sort de son cocon et saute sur cet hôte pour prendre un repas de sang. La puce grossit rapidement en prenant une couleur plus claire d’un brun rougeâtre.
    Vous pouvez ainsi être très rapidement envahi par ce que l’on appelle la puce de parquet. Ce phénomène est très courant après quelques semaines d’absence (vacances) ou dans des maisons de villégiatures.

Pourquoi l’appelle-t-on « Puce de parquet »?

Les puces repèrent leurs hôtes grâce à un système de La puce pond ses œufs sur son hôte. Or les œufs peuvent se détacher aisément de la fourrure d’un chat ou d’un chien et tomber dans les endroits visités par l’animal domestique : entre les lattes d’un parquet, dans la moquette, dans son panier, sur votre canapé, … Si les conditions sont favorables, il peut y avoir une éclosion brusque et massive de  » Puces de parquet « .

Dans des conditions favorables (chaleur + humidité), une larve de puce parvient au stade adulte en 2 à 3 semaines. Dans de mauvaises conditions (absence d’hôte, basses températures), le cycle peut durer jusqu’à 6 mois.

Les populations de puces atteignent généralement leur pic vers la fin de l’été, quand la température et l’humidité nécessaires à l’émergence des adultes sont optimales.

Une seule femelle pond tout au long de sa vie une moyenne de 200 œufs. Cela veut dire que les puces adultes, ne représentent que 1 % de la population totale des puces (99 % sont sous forme d’œufs ou de larves). Il n’est donc pas surprenant qu’après quelques jours d’absence de votre domicile, vous retrouviez un  » tapis » de puces qui sautent sur votre parquet ou votre moquette  reconnaissance très spécialisé, appelé chémorécepteurs, localisés sur les antennes. Ces chémorécepteurs sont sensibles à différents paramètres :

– Olfaction
– Perception de la chaleur
– Rayonnement infrarouge
– Vision de jour/nuit
– Chimio-olfactive (perception de molécules spécifiques et odeurs)
– Vibrations

Ils nous font confiance

error: Content is protected !!