Appelez-nous : 05 56 91 18 29 - de 8h à 21h du Lundi au Dimanche

la Fourmi Charpentière

Fiche Technique

La fourmi charpentière est un insecte social qui vit dans une fourmilière avec un ordre hiérarchique bien établi : reine, ouvrière, guerrière. Contrairement aux termites, la fourmi n’est pas xylophage, c’est-à-dire qu’elle ne mange pas le bois mais elle creuse des galeries et provoque de gros dégâts dans les habitations.

  • Fourmis charpentières (camponotus)
  • Classe : insecte
  • Famille : Formicidae
  • Nom scientifique : Camponotus spp
  • Nom anglais : Carpenter ants
  • Ordre : Hyménoptères
  • Alimentation omnivore : miellat produit par les pucerons, insectes,
  • suc de plantes, aliment
  • Habitat fourmilière : le bois humide, les forêts, dans les habitations
  • Espérance de vie pour la reine : 17 ans
  • Espérance de vie des ouvrières : 7 ans
  • Reproduction : la reine fourmi pond des dizaines d’œufs par an
  • Population : le nid atteint 2 000 fourmis au bout de 3 ans
  • Éclosion des œufs : 60 jours environ
  • Ses prédateurs : oiseaux. 

Description physique

Longueur : 6 à 13 mm de long

Couleur : majoritairement de couleur noire mais pouvant être brunâtre ou noir avec des teintes de rouge. Il arrive souvent chez les fourmis que les ouvrières soient d’une autre couleur que les soldats

Signes de présence et

Prévention

  • De la sciure fine sur le sol
  • Une nuée de vol de fourmis ailées
  • Des fourmis visibles qui circulent partout
  • Invasion dans la nourriture
  • Débris à certaines structures (avec le temps, les dommages causés par cette fourmi peuvent affaiblir certaines structures) ex : un seuil de porte ou de fenêtre
  • Éviter d’accumuler du bois
  • Déraciner les vieilles souches en décomposition autour de votre habitation
  • Combler les fissures des fenêtres et portes
  • Faire attention aux infiltrations d’eau car l’humidité attire les fourmis
  • Ranger les aliments dans des boîtes hermétiques
  • S’assurer qu’il n’y ait pas de branches d’arbres ou de vignes qui touchent la maison
  • Inspecter régulièrement pour qu’il n’y ait pas de fourmis qui circulent par les fils électriques ou tout autres câbles connectés à la maison.
  • S’assurer de ne pas laisser une fourmilière à proximité de la maison prendre de l’expansion

Quels sont les dommages quelle peuvent causer ?

Les Fourmis charpentières sont bien connues pour causer des dommages aux structures en bois. Leur présence dans les maisons est également gênante surtout lorsqu’elles y cherchent de la nourriture. Les fourmis charpentières se nourrissent à la fois de matières végétales et animales. Les insectes et autres petits invertébrés, de même que le miellat produit par les pucerons et d’autres insectes constituent leurs principales sources de nourriture. La présence d’aliments protéinés et sucrés à l’intérieur et autour des maisons attire également les ouvrières en quête de nourriture. On confond parfois les fourmis charpentières avec les termites, bien qu’il soit facile de les distinguer :  La termite possède des antennes droites et une taille épaisse, tandis que la fourmi charpentière a une taille très fine et des antennes arquées.

De plus, les termites ne vivent que dans certaines régions du Canada. Les fourmis charpentières construisent leur nid dans le bois.

Elles creusent des galeries beaucoup plus longues que celles des termites.

Les fourmis charpentières ne mangent pas le bois ; elles le rejettent à l’extérieur de leurs galeries sous forme de fins copeaux qui ressemblent à de la sciure de bois.

Les fourmis charpentières forment de grandes colonies composées de centaines d’ouvrières (femelles stériles), de plusieurs mâles et femelles reproducteurs et d’une ou de plusieurs reines. Il arrive que des individus d’une colonie établie migrent vers une structure avoisinante, y fondant ainsi une colonie satellite de plus petite taille. Selon certains spécialistes, ce phénomène expliquerait la raison pour laquelle les fourmis charpentières envahissent les habitations.

Comment savoir que vous avez un problème de Fourmis Charpentière ?

À l’extérieur, les fourmis charpentières peuvent loger dans des troncs d’arbres morts encore debout, dans des souches ou des billots, ou encore, sous des troncs qui jonchent le sol ou des pierres.

Elles creusent parfois des galeries dans le bois sain, mais elles choisissent généralement les essences à bois mou comme le pin.

À l’intérieur, comme elles préfèrent le bois humide et pourri, la présence de fourmis charpentières peut révéler un problème d’humidité ou de décomposition des structures de bois.

En plus de creuser des galeries dans les moulures, les escaliers et les cadres de fenêtre en bois, une colonie de fourmis peut construire son nid dans une maison sans attaquer le bois de charpente et infester les espaces vides entre les murs, les greniers ou les portes creuses.

Des nids ont même été trouvés derrière des livres rangés dans des bibliothèques, derrière des tiroirs de commode ou d’armoire et derrière des panneaux isolants en mousse de polystyrène.

 

Les fourmis charpentières se faufilent dans les maisons de plusieurs façons :

  • Les fenêtres
  • Les fissures dans les fondations
  • Les conduits du système de chauffage ou de climatisation
  • Les câbles d’alimentation ou de téléphone
  • Les points de jonction entre la maison et la végétation comme les branches d’arbre
  • Les structures de bois attenantes aux maisons (comme les vérandas et les remises)
  • Le bois de chauffage apporté dans la maison

Pour dépister les fourmis charpentières :

  • Inspectez tous les endroits qui sont très humides et mal ventilés ainsi que les endroits où le bois de charpente est exposé et ceux construits avec du bois en contact avec le sol.
  • Déterminez s’il s’agit bien d’une infestation de fourmis charpentières ou simplement de quelques individus qui errent dans la maison.
  • Vérifiez des endroits précis à la recherche d’un grand nombre de fourmis, par exemple sous l’évier de cuisine.
  • Observez les fourmis en quête de nourriture ainsi que leurs déplacements.
  • Il est possible qu’une piste mène à une colonie mère, à l’extérieur de la maison.
  • (Il est à noter que les fourmis sont particulièrement actives après le coucher du soleil.)
  • Soyez à l’affût des essaims de fourmis ailées qui cherchent à s’échapper à l’extérieur, généralement au printemps.
  • Surveillez les accumulations de copeaux semblables à de la sciure de bois à l’extérieur des galeries de fourmis ainsi que les fentes dans les boiseries.
  • Essayez de reconnaître le bruit d’une colonie de fourmis en activité, un bruissement sec. Ce son est plus facile à entendre la nuit, lorsque les fourmis sont plus actives et la maison silencieuse. Utilisez un verre à vin ou un stéthoscope pour ausculter les murs.

Comment se débarrasser de Fourmis Charpentières ?

  • Interventions physiques

  • Débarrassez-vous du bois pourri ou infesté autour des bâtiments.
  • Sortez le bois de chauffage et ne l’entreposez pas près des bâtiments.
  • N’enterrez pas de souches ni d’autre débris de bois près de votre maison.
  • Vérifiez l’état des éléments de l’aménagement paysager (comme le paillis d’écorce décorative, les murs de soutènement et les pièces en bois de grève).
  • Trouvez une solution aux problèmes d’humidité dans votre maison.
  • Remplacez le bois de charpente pourri ou infesté par des matériaux en bon état.
  • Retirez les sources de nourriture afin de ne pas attirer les fourmis à l’intérieur.
  • Conservez les aliments dans des contenants étanches et balayez régulièrement le plancher afin d’éliminer toutes les miettes de nourriture.
  • Veillez à la propreté de votre maison afin de prévenir une nouvelle infestation.

Ils nous font confiance

error: Content is protected !!